juin, 2021

07juin15 h 30 min17 h 30 minExposition "Pierre Gaudibert. Vers le musée du futur"Musée d'Art Moderne de Paris15 h 30 min - 17 h 30 min CATÉGORIE D'ADHÉRENT:Ami,Bienfaiteur,Donateur,Soutien,Soutien +ACTIVITÉS:Paris

Détails de l'événement

Cette exposition rend hommage à Pierre Gaudibert (1928-2006), historien de l’art, critique et conservateur, dont la bibliothèque et les archives sont entrées au Musée d’Art Moderne en 2015 avec une partie de sa collection personnelle.

En 1967, Gaudibert crée au Musée d’Art Moderne (ouvert depuis 1961) la section Animation Recherche Confrontation (ARC) avec l’appui de la Direction des Beaux-Arts de la Ville de Paris. Il en est le directeur de 1967 à 1972, impulsant un modèle muséographique inédit en France, ancré dans l’actualité et la variété des recherches artistiques, reposant sur la relation directe entre artistes, œuvres et visiteurs. Le dynamisme et le fonctionnement du musée ainsi que sa collection d’art contemporain sont l’héritage de cette vision.

Le parcours s’articule en trois sections, la première reflète l’engagement politique de Pierre Gaudibert au milieu des années 60, partagé avec nombre d’artistes de sa génération, membres du Salon de la Jeune Peinture. Qu’ils soient figuratifs ou abstraits, comme le présente la seconde section, ces artistes suivent une démarche radicale qui les pousse vers de nouvelles voies d’expressions artistiques, dont la programmation du musée se fait l’écho dès la fin des années 1960. Ces mouvements donneront naissance, entre autres, à la Figuration Narrative et à Supports/Surfaces. La troisième et dernière section est consacrée à la présentation d’une partie de la bibliothèque et des archives de Pierre Gaudibert, permettant de cerner l’apport intellectuel de celui-ci aux réflexions esthétiques et sociologiques de l’époque, notamment sur l’évolution du rôle des musées.

Au milieu des années 1960, de nombreux artistes membres du Salon de la Jeune Peinture portent un regard critique sur la société de consommation et les idéologies politiques, en réaction aux événements dramatiques qui jalonnent cette époque : guerre du Vietnam, Révolution culturelle chinoise, conflit israélo- arabe de la guerre des Six-Jours, émeutes raciales aux Etats-Unis, famine en Inde et événements de Mai 68 en France. Aillaud, Buraglio, Cueco, Fromanger, Rancillac mais aussi Klasen, Monory et Télémaque rompent avec les sujets traditionnels de la peinture pour donner à leurs œuvres un écho plus direct aux tourments de la société contemporaine, comme « un cri distancié, irrésistiblement jailli de la sensibilité d’artistes en lutte » pour citer Gaudibert.

Commissariat : Hélène Leroy

Horaire

(Lundi) 15 h 30 min - 17 h 30 min

No comments found.
X
X